Proces de la solidarité: Compte-rendu de la première journée d’audience (23 mars).

« L’humanitaire c’est noble. Le tout humanitaire, non ».

Au terme de la première journée d’audience, le ministère public charge les migrants, requérant des peines plus lourdes qu’en première instance.

Pour Alaa, Hassan, Hussein, Mahmoud : 4 ans sont requis, alors qu’en première instance, ils avaient été respectivement condamnés à 2, 2, 3 et 3 ans. Laissant la période de sursis à l’appréciation de la Cour. Pour Mohamed : 5 ans (40 mois en première instance)

Pour Ibra : 5 ans (3ans en première instance)

Pour Mustapha : 1 an (comme en première instance)

Quant aux hébergeurs.ses, le ministère public a essayé de nous expliquer la différence entre un bon hébergeur et une mauvaise hebergeuse, répétant de manière lancinante « L’humanitaire c’est bien. Le tout humanitaire c’est pas possible. ».

– Myriam et Zakia : suspension du prononcé pendant un an (comme en première instance).

– l’acquittement pour Anouk et Walid (comme en première instance). Notons que le procureur s’est excusé auprès d’Anouk du fait d’avoir été poursuivie alors que les faits étaient clairs. « Il n’y a rien dans votre dossier ». Quant à Walid, il n’a pas non plus trouvé de trace de preuves, mais il ne s’excuse pas. Rappelons que Walid a fait plus de huit mois de prison préventive, et Anouk 0 seconde de prison préventive.

Le procureur affirme vouloir mettre des balises et différencier victimes et trafiquants d’êtres humains. Or, l’audience a de nouveau montré que les inculpés pouvaient également être considérés comme victimes selon les catégories du procureur. Où sont ces fameuses balises?

Nous sommes sidérés d’entendre le ministère public dire que les inculpées de ce procès sont responsables de la mort des migrants dans les camions et en mer du nord. Cela signifie-t-il que la politique menée par nos pays « dits démocratiques et civilisés » selon le procureur n’y serait pour rien dans ces drames humanitaires ?

Un compte-rendu plus détaillé sera réalisé après la deuxième journée d’audience qui débute ce mercredi 24 mars 2021 à 9h avec les plaidoiries des avocat.e.s.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close